Quelles fenêtres choisir pour des espaces restreints ?




Les différents types de fenêtres



L’un des principaux facteurs sur lequel se pencher lors du choix de fenêtres pour son logement est la fermeture et l'ouverture. En dehors bien sûr des fenêtres dites fixes, qui ne servent qu'à faire pénétrer la lumière. En premier lieu, se trouvent la fenêtre classique à un ou deux battants, la fenêtre à soufflets, entrebâillée dans sa partie haute, et bien entendu la fenêtre coulissante, avec un vantail qui glisse sur l'autre. Certaines fenêtres mélangent les types d’ouverture, à l'image de la fenêtre oscillo-battante, à la fois pratique et sécurisée. Parmi les fenêtres plus originales, vous pouvez envisagez la fenêtre à galandage, qui coulisse dans le mur.

Baies vitrées

Esthétisme et tarifs constituent les principaux critères au moment de choisir la matière des fenêtres. Elles doivent pouvoir s’accorder avec l'ensemble du logement. La fenêtre en polymère thermoplastique se pose sans difficulté, s'entretient en quelques minutes et s'avère la plus économique, même s’il est déconseillé de se ruer sur le bas de gamme. La fenêtre en bois possède des qualités isolantes, esthétiques et durables. Elle peut également aujourd'hui convenir aux grands espaces.

La fenêtre en métal est plutôt réservée aux maisons modernes. Particulièrement robuste, elle ne nécessite aucun entretien. Une autre solution est de choisir une ouverture en bois et alu, qui associe les avantages de ces matériaux. Les personnes très habiles ont la capacité d'installer des fenêtres. Toutefois, mieux vaut faire appel à un fenêtrier.

Vous êtes certain d'obtenir une installation aux normes et rapidement. Par ailleurs, vous profiterez alors d'une TVA à 7% pour l'installation mais aussi pour le coût des fenêtres. Pour finir, vous aurez droit à toutes les garanties liées à l’installation.

L’isolation des fenêtres



En construction comme en rénovation, les ouvertures constituent l'un des points principaux pour ce qui est de l'isolation du logement. Mal isolées, elles sont en effet susceptibles de vous faire perdre jusqu’à 25% d’énergie.

En plus de l'isolation thermique, le confort phonique est souvent utile. Pour cette raison, on trouve de moins en moins de simple vitrage. Le double vitrage est aujourd'hui le plus acheté. Le triple vitrage est de son côté nécessaire dans les maisons passives. Si vos fenêtres n'ont qu'un simple vitrage et que vous voulez renforcer l’isolation, il y a la solution du sur-vitrage sur une fenêtre en bois.

Des fenêtres sur-mesure



Rectangulaire, au bord supérieur arrondi, en oeil-de-boeuf ou triangulaire : on trouve plusieurs dessins de fenêtres. Différentes dimensions de série garnissent les rayons. Dans le cas où une taille standard ne s'ajuste pas pour une poignée de millimètres, il est envisageable de réaliser des ajustements. Toutefois, des dimensions trop éloignées obligent au sur mesure. Bien sûr le coût est plus élevé et la pose par un artisan qualifié s’impose.

Matière, dessin, taille, ouverture font évoluer le coût des fenêtres. Pour vous donner une idée, une fenêtre à la française fabriquée bois s'achète à partir de 200 euros ; une porte-fenêtre en plastique se vend de 500 à 1 200 euros quand en aluminium les tarifs les plus bas sont de 700€. Au prix de la fenêtre, il faut la plupart du temps ajouter les poignées et autres crémones. L’installation de fenêtres efficaces vous permettra des économies sur votre facture de chauffage. Dans ce cadre, vous avez droit à des aides financières.

L’un des facteurs à prendre en considération au moment du choix de fenêtres est la sécurité, d'autant plus en rez-de-chaussée. L'idée est de faire rebrousser chemin aux possibles cambrioleurs. La structure comme des vitres et volets solides y contribuent. Il existe entre autres des vitrages anti-effraction. Les fenêtres les plus accessibles sont aussi à équiper de barreaux.